Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le carnet de TheRidge

Le carnet de TheRidge

Menu
Poésie et Cie!

Poésie et Cie!

HELLO! le mercredi  14/10 2015:

Aujourd'hui, je suis samedi. Qui comprendra.

Notre sujet du jour est la poésie. La poésie est vraiment un bon moyen de se défouler, autant qu'écrire. Par ailleurs, je fais des poésies sur des sujets des fois qui sont récents ou non.

Donc je vais en mettre...

Charade en rimes mais c’en est pas une.

Comme toute chose, ça a une odeur.

A toute heure, il y a un bruit.

Quand vient la nuit, on l’entend.

Les  bras ballants, il ne sent rien.

Téléphone à la main, ne voyant pas où il marche,

Sautant dans des flaques, et jouant avec les mots.

 

Comme tout animal, il mange comme un vorace.

Poulet, cochon et patisson

Sur un édredon effectue un roupillon.

Se levant aux aurores, mettant toutes pattes dehors,

Jogging frisquet et musique guillerette.

Dans un parc s’asseyant, aussitôt repartant.

Manger, lire, dormir,

Telle est cette devise.

Les autres ne sont pas enregistrées ici! C'est NUUUUUL!!

Bon il y a aussi des mini histoires que j'écris...

Le Cavalier contre Moi.

C’était il y a un mois. Je venais de rentrer de mes vacances à New-York. J’étais rentrée chez moi et me reposais du décalage horaire. La nuit qui précéda cette rencontre.

Deux heures que ça dure ! Quand est ce que cette satanée tempête va s’arrêter ! Je râle tout le temps quand quelque chose m’empêche de dormir. Il y a un de ces vents dehors, c’est incroyable ! Et moi qui croyais que ça s’arrêterait en quelques minutes… Bon je ne vais pas continuer à donner des réponses aux questions que je me pose en ce moment. Je ferais mieux de dormir si je veux aller travailler demain !

Je me réveille brusquement. Je n’ai pas entendu le réveil sonner ! Pas de travail ! La pire chose qui pouvait m’arriver ! C’est alors que j’entends des pas dans mon jardin. Je me dirige vers la fenêtre et aperçoit d’abord les débris laissés par le vent et  ensuite un petit nain bizarre courir vers la sortie ! Je lève la fenêtre et m’égosille pour lui dire de déguerpir de mon idiot de jardin !

Je sors en pyjama pour «  admirer » l’étendue des dégâts et avant d’avoir fait dix mètres je reçois un coup sur la tête. Et je me suis évanouie.

[...]

Voilà c'est tout pour aujourd'hui!

Bien à vous,

TheRidge!

 

 

Poésie et Cie!